• Accueil
  • Nouvelles
  • Le piano rouge qui donne du bonheur aux résidents du Domaine des Forges 1 et 3, des résidences Cogir à Laval
Retour à la liste des nouvelles

Le piano rouge qui donne du bonheur aux résidents du Domaine des Forges 1 et 3, des résidences Cogir à Laval

Partager
Le vendredi 21 août 2020 Le piano rouge qui donne du bonheur aux résidents du Domaine des Forges 1 et 3, des résidences Cogir à Laval
Le vendredi 21 août 2020

C’est en plein cœur de la pandémie que la directrice générale de la résidence pour ainés Domaine des forges, madame Nathalie Grondines, a décidé de réaliser un rêve qu’elle caressait depuis longtemps.

C’est en plein cœur de la pandémie que la directrice générale de la résidence pour ainés Domaine des forges, madame Nathalie Grondines, a décidé de réaliser un rêve qu’elle caressait depuis longtemps. En ces temps plus difficiles, elle allait ensoleiller le quotidien des résidents par l’ajout d’un piano extérieur et la musique qui en proviendrait!

En effet, depuis déjà plusieurs années, Mme Grondines cherchait une façon ingénieuse de reproduire le mouvement des pianos publiques que l’on voit un peu partout dans les villages et les quartiers du Québec afin que les résidents puissent en jouer ou se laisser bercer par les douces notes de pianistes chevronnés. Mais cela représentait un défi de taille, qu’à cela ne tienne, Nathalie et son équipe se sont mis à la recherche d’un piano à proximité de la résidence. Après quelques jours de recherche, bingo! Ils avaient trouvé. Dans le respect de toutes les règles sanitaires du moment, c’est gantés et masqués que Nathalie et sa famille ont récupéré le fameux piano. Le généreuse donatrice était très heureuse de l’offrir à une résidence pour aînés.

Donner vie au projet fut un véritable travail d’équipe. Avec l’aide du responsable de la maintenance, ce sont les messieurs du Domaine des forges qui ont poncé et peint le piano, bâti et décoré son abri et même agrémenté l’aménagement paysager qui l’entoure! Mais l’équipe allait rencontrer un autre petit défi; pour être capable de déplacer le piano avec aisance, au changement de saison, il a été installé sur une plateforme à roulette, donc, le banc original du piano était trop bas. Pas de problème, on a bâti un nouveau banc plus haut que l’on a déposé sur des skis qui entrent sous le piano de façon à le rendre stable et sécuritaire pour tous les pianistes qui s’y assoient. Un bon gros ménage fait par l’accordeur, et voilà, tout était maintenant en place pour des agréables concerts en plein air!

« Les résidents adorent leur piano ! Plusieurs ont un véritable talent de musicien et ils agrémentent les débuts de soirée de leurs amis qui jouent à la pétanque ou relaxent simplement sur leur balcon. La pandémie nous a obligé à devenir encore plus créatif. Voir nos aînés passés à travers ces semaines plus difficiles a été très inspirant et nous avions envie de les remercier en leur offrant ce cadeau bien spécial » mentionne Mme Grondines.